Le mONDE dEs ARTS 

Le mONDE dEs ARTS

Malo Proix : " La vague " © Espace St Jean -MelunRoberto Matta  © ADAGPEdgar Degas : " Les Repasseuses " -1885 - Pastel et fusain sur papier brun -  © Dyke CollectionLinder : sans titre  - 1979 © Musée d'Art Moderne - ParisAnselm Reyle : sans titre - 2013 © AR -  Centre National d'Art ContemporainRené Magritte © ADAGP

" Ma peinture est un espace de questionnement où les sens qu’on lui prête peuvent se faire et défaire. Parce qu’au bout du compte, l’oeuvre vit du regard qu’on lui porte."
Pierre Soulages


Et pour vous
qu'est-ce que l'art ?

 

------

ACCUEIL

EXPOSITIONS
EN COURS

EXPOS
 MUSEES à PARIS
et en ILE DE FRANCE
 

EXPOS
 MUSEES 
EN REGIONS

EXPOS
MUSEES
 DANS LE MONDE

EXPOS
 GALERIES À PARIS
ET EN ILE DE FRANCE 
 •
EXPOS
GALERIES
EN REGIONS
 •
 EXPOS
GALERIES

DANS LE MONDE

EXPOS
Le mONDE dEs ARTS

ARTS, HISTOIRE,
PATRIMOINE

PROPOS & CITATIONS

 LIVRES D'ARTS

ARTICLES

VIDEOS

RECHERCHE

LIENS


LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE

¤¤¤¤¤

Pour nous écrire
Le mONDE dEs ARTS
 lmda(at)lemondedesarts.com

PUBLICITE
------







¤¤¤¤¤

PUBLICITE
------









¤¤¤¤¤





































































http://www.lemondedesarts.com

WebAnalytics
Paris VIIème arrondissement - 75007 -
 
PARIS : Musée Rodin
Hôtel Biron
77, Rue de Varenne - Paris 75007
Métro : Varenne

 Musée Rodin - Hôtel Biron - Vue des jardins © Photo LB

Musée Rodin - Hôtel Biron
Vue des Jardins
© Photo L.B.







Musée Rodin

ouvert du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00
Tél : 01 44 18 61 10

Téléphoner pour tout renseignement

¤¤¤¤¤¤

Boutique
ouverte du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00


¤¤¤¤¤¤

Conférences


¤¤¤¤¤¤

Site internet : http://www.musee-rodin.fr

¤¤¤¤¤¤

Recherche du lieu
avec Google Maps





Le Musée Rodin situé dans l’ancien Hôtel Peyrenc de Moras
, plus connu sous le nom de l’Hôtel Biron, s’est ouvert en 1919. Cet ancien hôtel particulier accueille sur deux étages de nombreuses oeuvres d'Auguste Rodin, de Camille Claudel, mais également des peintures, sculptures, et des oeuvres antiques issues des collections de Rodin.

Abraham Peyrenc de Moras (1686-1732) un riche financier fait construire entre 1727 et 1737, un hôtel particulier Rue de Varenne à Paris. C’est alors à la fois une maison de ville et une maison de plaisance qu’ Abraham Peyrenc de Moras ne voit pas s’achever car il décède en 1732, avant la fin des travaux de décoration intérieure du premier étage.
La veuve d’Abraham Peyrenc de Moras décide alors de louer l'hôtel à la Duchesse du Maine , puis après la mort de la duchesse en 1753, vend le domaine à Louis-Antoine de Gontaut-Biron (1700-1788), futur maréchal de Biron.
L’hôtel est alors réaménagé essentiellement sur l’espace des jardins qui entourent le bâtiment pour devenir comptent un des plus renommés de Paris. Le nouveau propriétaire fait doubler la superficie du parc, fait aménager un bassin circulaire et organise une partie du jardin à la mode anglaise. Le Maréchal de Biron laisse son nom à l'hôtel sous lequel il est encore connu aujourd'hui.

 A partir de 1788, de nombreux propriétaires et locataires se succèdent dans le domaine. Parmi ceux-ci, le Cardinal Caprara, l’Ambassadeur du Pape entre 1806 et 1810, puis l' Ambassadeur de Russie de 1810 à 1811.
En 1820, la Duchesse de Charost , dernière propriétaire en date, , vend l’ensemble du site à la Congrégation du Sacré-Coeur de Jésus sous l’autorité de la mère Madeleine-Louise Sophie de Barat, qui en crée un établissement d'éducation pour jeunes filles.
Durant cette période, de nombreuses transformations sont entreprises sur les bâtiments, mais aussi dans le parc.
Les décors d’origine disparaissent : boiseries, ferronneries, décors sont revendus à de riches amateurs d'art afin de financer les travaux de réaménagement. Dans les jardins, le bassin du Maréchal de Biron est comblé pour y dresser, en 1839, un ex-voto en hommage à la Vierge. Une grande partie du parc est utilisé comme potager, verger ou pâturage.
De 1820 à 1904, des bâtiments à usage de l’enseignement et du culte sont construits , avec en particulier la Chapelle dont la construction s’achève en 1876, peu avant la dissolution de la Société du Sacré-Coeur de Jésus en juillet 1904 .

L'Hôtel Biron et les autres bâtiments du domaine, avant d’être revendus accueillent des locataires dès 1905. Parmi eux l'écrivain Jean Cocteau (1889-1963), le peintre Henri Matisse (1869-1954), la danseuse Isadora Ducan (1878-1927), la sculptrice Clara Westhoff (1878-1954), épouse du poète Rainer Maria Rilke (1875-1921).
C’est ce dernier qui fait découvrir le domaine à Auguste Rodin. En 1908, le sculpteur loue quatre pièces au rez-de chaussée, ouvrant sur la terrasse au sud, pour y installer ses ateliers. Il y découvre un jardin sauvage, laissé à l’abandon depuis le départ de la congrégation en 1904, où il installe certaines de ses œuvres et une partie de sa collection d’antiques. A partir de 1911, il occupe tout l'hôtel Biron.

 A l'ouverture du Musée Rodin en 1919, la Chapelle construite à la demande Madeleine-Louise Sophie de Barat pour le culte des religieuses et des jeunes filles pensionnaires, se voit transformée en salle d'exposition. A partir des années 1960 un aménagement du lieu en véritable espace d'exposition est entrepris, avec de la mise en place d'une verrière en remplacement de la toiture ancienne.
En 2003, de nouveaux travaux de restauration conduits par l'architecte Pierre-Louis Faloci, permet l’ouverture d’une salle d’exposition temporaire, d’un auditorium, d’une boutique et du hall d’accueil du Musée Rodin sur la rue. L'inauguration de l'ancienne chapelle, totalement rénovée, eut lieu en novembre 2005.

Les jardins sur une surface de trois hectares, se composent d’une roseraie, au côté nord de l’Hôtel Biron, et d’un grand parterre, au sud, tandis qu'au fond du parc, une terrasse appuyée à un treillage cache un espace de repos. À l'occasion de la rénovation des extérieurs en 1993, deux parcours thématiques ont été conçus à l'est et à l'ouest de la perspective : le "Jardin d'Orphée" comme prélude à la découverte de l'oeuvre de Rodin Orphée implorant les dieux, et le "Jardin des Sources", avec des sentiers sinueux, jalonnés de points d'eau.

Des fouilles archéologiques conduites en 2006 et 2007 par le Musée ont permis de découvrir de nombreux fragments de pots en céramique, décorés de paysages ou de fleurs, issus des décors qui ornaient les allées du jardin, du temps du Maréchal de Biron. Les fouilles ont mis également au jour des fragments de statues et des plaques décoratives en terre cuite ornées de sujets liés à la nature et aux saisons qui devaient orner le pourtour du bassin au XVIIIème siècle.

(LMDA)






Auguste Rodin : " Les ombres " (entre 1889 et 1902) - Bronze - Musée Rodin © Photo LB

                       Auguste Rodin : " Les Ombres " ( entre 1889 et 1902 ) - Bronze -
                        © Musée Rodin - © Photo L.B.