Le mONDE dEs ARTS 

Le mONDE dEs ARTS

Linder : sans titre  - 1979 © Musée d'Art Moderne - ParisRoberto Matta  © ADAGPRené Magritte © ADAGPUtagawa Hiroshige : ©Maurice Denis  © ADAGPCamille Corot ©

" Le réel n'est rien d'autre que
ce que je vous montre ."
Peter Klasen


Et pour vous
qu'est-ce que l'art ?

 

------

ACCUEIL

EXPOSITIONS
EN COURS

EXPOS
 MUSEES à PARIS
et en ILE DE FRANCE
 

EXPOS
 MUSEES 
EN REGIONS

EXPOS
MUSEES
 DANS LE MONDE

EXPOS
 GALERIES À PARIS
ET EN ILE DE FRANCE 
 •
EXPOS
GALERIES
EN REGIONS
 •
 EXPOS
GALERIES

DANS LE MONDE

EXPOS
Le mONDE dEs ARTS

ARTS, HISTOIRE,
PATRIMOINE

PROPOS & CITATIONS

 LIVRES D'ARTS

ARTICLES

VIDEOS

RECHERCHE

LIENS


LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE

¤¤¤¤¤

Pour nous écrire
Le mONDE dEs ARTS
 lmda(at)lemondedesarts.com

PUBLICITE
------







¤¤¤¤¤

PUBLICITE
------









¤¤¤¤¤

 












































































http://www.lemondedesarts.com

WebAnalytics


 

Nicolas de Staël  en 1954 © Coll. Part.
Nicolas de Staël 1954
© Coll. Part.


NICOLAS DE STAEL

( 1914 - 1955 )

 

 

 

 

 

 

 

 Nicolas de Staël  dans son atelier en 1954  © Coll. Part.
            Nicolas de Staël
        dans son atelier  en 1954
    © Coll. Part.



N
icolas de Staël né à Saint-Petersbourg en 1914 et jusqu'à son suicide, n'a conservé de son ascendance slave que le romantisme et le désespoir. Proche du Tsar, son père est vice-gouverneur de la forteresse Pierre-et-Paul. La révolution russe de 1917 contraint sa famille à s'exiler en Pologne, où meurent ses parents. Orphelin, il est recueilli par un couple russe de Bruxelles.









A
16 ans, inscrit à l'Académie Royale des Beaux-Arts il est fasciné par la découverte des oeuvers de Rembrandt et de Vermeer. Arrivé en France en 1919, il découvre Matisse, Braque, Soutine, Cézanne, et voyage en Espagne, en Italie, en Algérie et au Maroc.


Image non disponible


E
n 1939, il s'engage dans la Légion Etrangère et arrive au début des années 1940, à Nice avec sa compagne, Jeanine, rencontrée au Maroc. Il rencontre là Jean Arp, Sonia et Robert Delaunay,  Alberto Magnelli, et sous leur influence, peint ses premières toiles abstraites qu'il baptise "Compositions".

N. de Staël
" Barabane "
1944 Huile sur toile 80 x 115 cm
© Coll. Part.



E
n 1943, il arrive à Paris, où il fait la connaissance de César Domela, un autre peintre de l'abstraction. C'est une période difficile. Il souffre de la faim et du froid et doit brûler les boiseries de son appartement pour se chauffer. Jeanine sa compagne meurt de cette misère, mais il continue à peindre, quelques oeuvres figuratives, mais aussi des oeuvres abastraites au besoin sur les draps de son lit, qui montrent l'influence sur lui de Magnelli et de Domela. La Galerie Jeanne Bucher accepte en 1944 de l'exposer, en pleine occupation allemande, alors que les nazis qualifient l'abstraction d' "art dégénéré".

Image non disponible

N. de Staël
" Composition abstraite "
1948 Huile sur toile 60 x 80,5 cm
© Musée d'Art Moderne Troyes
Image non disponible

N. de Staël
" Dessin "
1948 Dessin encre de Chine
102 x 74 cm
© Musée d'Antibes

Image non disponible


I
l continue néanmoins de travailler avec acharnement assailli en permanence par le doute, tiraillé entre l'illumination et le désespoir. Il se tourne de plus en plus vers l'abstraction, et ses oeuvres constituées d'un enchevêtrement de lignes et d'arabesques, révèlent une palette pétrie d'angoisse. 
Il passe un tournant entre 1950 et 1952, et se lance dans la composition de paysages, de natures mortes selon une approche de la réalité résolument nouvelle, sans doute sous l'influence de Braque, de Lapicque ou de Lanskoy.
Il simplifie ses compositions, éclaircit sa palette, la peinture prend de la matière avec de larges à-plats, au couteau ou à la spatule. De ses tableaux émergent alors la couleur, la lumière, la vie, l'espace.



N. de Staël
" Composition "
1949 Huile sur toile 60 x 81 cm
© Musée des Beaux Arts  Rennes


Image non disponible

N. de Staël
" Le Lavandou "
1952 Huile sur toile 97 x 195 cm
© Musée d'Art Moderne Paris

Image non disponible

N. de Staël
" Figures au Bord de la mer "
1952 Huile sur toile 161,5 x129,5 cm
© Kunstsammlung Nordhrein Westfalen


I
l décide de retrouver alors la lumière du Midi, et s'installe à Antibes, à l'automne 1954, dans un atelier ouvert sur la mer. En six mois, il réalise, solitaire, plus de 300 toiles, aux thèmes variés, des natures mortes, des paysages, des scènes sur le port, un bateau, un vol de mouettes, une carafe sur une étagère. Sa peinture, qu'il applique alors au coton, apparaît de plus en plus transparente et fluide. "Je n'ai plus la force de parachever mes tableaux", écrit-il alors. C'est au pied  du fort Vauban au Cap d'Antibes que s'achève le 16 mars 1955 son parcours. Une immense toile qu'il n'a pas achevée, " Le Grand concert" reste orpheline ce jour là.


Image non disponible

N. de Staël
" Fleurs à Fontenay "
1954 Huile sur toile 100 x 73 cm
© Coll. Part.
Image non disponible

N. de Staël
" Le Grand Concert "
1955 Huile sur toile 350 x 600 cm
© Musée d'Antibes


T
oute l'œuvre de Nicolas de Staël s'est développée en un temps très court d'une douzaine d'année à partir de 1940, et c'est plus de mille toiles qu'il a peint pendant cette période, dans une violence de création et une passion rares caractérisées par l'antinomie constante entre l'expression figurative et l'abstraction. La  forte personnalité du peintre alliée à l' intelligence aiguë de son art et la perception particulière qu'il a de la  lumière et de l'espace  l'ont amené à réaliser une œuvre clé de l'histoire de l'art contemporain. Ses œuvres sont l'expression d'une passion permanente, et d'une simple relation du peintre avec ce qu'il voit : l'espace et la couleur sont les dominantes constantes de son art.
L'œuvre de Nicolas de Staël appartient à un registre élevé dans lequel s'exprime le passionnel et le lyrisme comme si le destin lui avait imposé tout au long de sa vie une trajectoire pour faire naître un nouveau rapport esthétique avec le réel.
Nicolas de Staël, au travers sa peinture, recherchait l'absolu.
"Toute ma vie, j'ai eu besoin de penser peinture, de voir des tableaux, de faire de la peinture pour m'aider à vivre, pour me libérer de mes impressions, de toutes les sensations, de toutes les inquiétudes auxquelles je n'ai trouvé d'autre issue que la peinture."

Le Monde des Arts

 

Image non disponible

N. de Staël
" Nature morte au chandelier
sur fond bleu"
1955 Huile sur toile 89 x130  cm
© Musée d'Antibes

 

Image non disponible

N. de Staël
" Méditerranée "
1954 Huile sur toile 96 x145 cm
© Coll. Part.


Image non disponible

N. de Staël
" La Tour Eiffel "
1954 Huile sur toile 24 x 33,5 cm
© Musée d'Art Moderne Troyes


Image non disponible

N. de Staël
" Agrigente "
1954 Huile sur toile 114 x 146 cm
© Musée des Beaux Arts Grenoble


Image non disponible

N. de Staël
" La Montagne Sainte-Victoire "
1954 Huile sur toile 89 x
130 cm
© Musée des Beaux Arts 


Image non disponible

N. de Staël
" Paysage "
1955 Huile sur toile
© Coll.Part.


Image non disponible

N. de Staël
" Le Fort Carré d'Antibes"
1955 Huile sur toile 114 x 195  cm
© Musée d'Antibes


Image non disponible

N. de Staël
" La  Cathédrale "
1955 Huile sur toile 190 x 130 cm
© Musée des Beaux Arts  Lyon


Image non disponible

N. de Staël
" Ciel "
1955 Huile sur toile
© Coll. Part.


Image non disponible

N. de Staël
" Paysage "
1955 Huile sur toile
© Coll.
Part.


Image non disponible

N. de Staël
" Le Fort Carré d'Antibes"
1955 Huile sur toile 114 x 195  cm
© Musée d'Antibes


Image non disponible

N. de Staël
" La  Cathédrale "
1955 Huile sur toile 190 x 130 cm
© Musée des Beaux Arts  Lyon


Image non disponible

N. de Staël
" Ciel "
1955 Huile sur toile
© Coll. Part.











 
Nicolas de Staël dans son atelier 1954 ©

Nicolas de Staël en 1954
© Coll. Part.




Nicolas de Staël
par argesarge

Durée : 06:48





 

   
 

------

        
 
WebAnalytics

Hit-Parade

¤¤¤¤¤
exposition

 Hommage
à
Wassil Ivanov
( 1909 - 1976 )


sur
Le mONDE dEs ARTS
Wassil Ivanov " Sans titre  " Craies sur papier 1974 © LMDA  / F.A.B - W.I.

¤¤¤¤¤

 
exposition

Musée de la Marine
Paris

Mathurin Méheut

Du 27 février au 30 juin 2013

 Affiche de l'exposotion Mathurin Méheut - Musée de la Marine Paris  © Lot84 © ADAGP 2012

¤¤¤¤¤

 
exposition

Musée
Marmottan-Monet

Du 21 février au 30 juin 2013

Marie Laurencin

¤¤¤¤¤

 
théâtre

Voyage
au bout de la nuit
d'après
Louis- Ferdinand Céline


Mise en scène
Françoise Petit 

avec
Jean-François Balmer

Théâtre de l'Oeuvre
55, Rue de Clichy
Paris - 75009

Jusqu'au 24 mars 2013

Affiche Theâtre : "Voyage au bout de la nuit " - Theâtre de l'Oeuvre-Paris

¤¤¤¤¤

 

¤¤¤¤¤